Studio de piercing (68)

Avant de se faire percer :

  • Bien manger avant de venir se faire percer et si possible manger après l'acte.
  • Ne pas boire, ni fumer et/ou consommer tous types de drogues, merci !
  • Éviter tous types de médicaments (bien entendu sauf si vous êtes sous traitement)
  • Etre propre sur soi (surtout la zone concernée) éviter tout maquillage.
  • Ne pas mettre de pommade anesthésiante, cela modifie les propriétés de la peau et peut entraîner une mauvaise cicatrisation de votre peau.
  • Tenue vestimentaire de préférence propre ! Privilégier les vêtements amples et en coton si votre piercing est en contact.
  • Ne pas oublier votre carte d'identité car elle vous sera demandée.

Étapes de cicatrisation:

Il peut arriver et c’est normal d’observer une réaction inflammatoire (rougeur, gonflement, bleu, saignement) dans les jours suivant l’implantation d’un piercing.

Toutefois ces symptômes doivent disparaître en 5 à 10 jours !

  • Erythème (rougeur excessive)
  • L’œdème (gonflement excessif)
  • Purulation (pus en quantité et odorant)
  • Fièvre (montée anormale de la température)
  • Douleur (forte et localisée)

Nécessite de revenir consulter son pierceur rapidement, l’addition de ces accentuations est appelée infection et nécessite la consultation d’un médecin dans les plus brefs délais !

Il faut bien garder à l’esprit que tous les piercings comportent un risque de rejet plus ou moins élevé suivant le type de piercing, de peau,  l’endroit piercé et des soins que vous y apportez pendant et après cicatrisation !

Votre piercing sera complètement cicatrisé quand l’inflammation aura disparue (plus de rougeurs), qu’il n’y aura plus de sécrétions (croûtes, résidus).

Ce temps de cicatrisation est variable selon la personne, il dépendra essentiellement des soins que vous y apporterez et de votre propre capacité de guérison.

Recommandations générales :

 

Il est totalement interdit d'enlever le bijou pour faire les soins avant la fin du délai de cicatrisation et de toucher le piercing en dehors des soins !

(Il est également impératif de se laver les mains avant chaque soins).

Les vêtements serrés doivent être évités (lorsqu'ils exercent une pression ou une friction sur la zone, car ils peuvent alors favoriser l'apparition de complications infectieuses).

Bannir les vêtements synthétiques, ou irritants (il est préférable de ne porter que des vêtements propres, amples et en coton dans la mesure du possible).

La baignade est totalement interdite le premier mois de cicatrisation. (Piscine, lac rivière, étang, bain à la maison...) Douche uniquement !

La baignade en mer est autorisée au bout de 2 semaines si bonne cicatrisation.

Questions les plus fréquentes :

Aiguille ou pistolet ?

Les pistolets à oreilles sont une trouvaille commerciale de l’industrie de la bijouterie traditionnelle. Ils ne sont absolument pas adaptés pour la pratique du body-piercing, au même titre qu’ils ne le sont pas pour le perçage des oreilles. Risques de traumatisme des tissus, risques sanitaires de transmissions de germes, manque de précision, ils sont un outil plus barbare que ne laisse l’imaginer leur aspect rassurant.

Les aiguilles sont spécifiquement destinées à entrer dans la peau avec un minimum de traumatisme et de douleur. Leur usage unique et leur état stérile garantissent un risque zéro de transmission de germes et permettent de percer de nombreuses partie du corps avec un maximum de confort et de précision. Ne confiez jamais votre peau à un soi-disant perceur travaillant au pistolet.

Quels bijoux de pose ?

3 matériaux métalliques et 1 plastique sont utilisable, en cicatrisation (première pose) autant qu’en bijou définitif sous risque d‘allergie ou de rejet.

Métaux :

-Acier chirurgical 316LVM : acier inoxydable de grade médical.
-Titane TA6V4 G5 ou G23 : titane de grade médical
-Or jaune massif 18k

Plastique :

-PTFE : plastique biocompatible.

Ca fait mal ?

Un piercing est une piqûre, il faut donc être réaliste et s’attendre à ressentir une douleur.

Cependant, la qualité des aiguilles et la dextérité d’un perceur expérimenté permettront de limiter celle-ci.

Certains piercings sont plus douloureux que d'autres, selon la nature (peau, cartilage, muqueuse) et la quantité de tissu percé.

Quels sont les risques au moment de faire le piercing ?

Les risques sanitaires sont très faibles en présence d’un professionnel attentif aux changements de gants , une antisepsie de la peau adaptée, des instruments stériles et un local propre.

Y a-t-il un risque d’hémorragie ?

Non mais dans certains cas, et suivant la technique utilisée, il peut y avoir des saignements spontanés, parfois relativement abondants mais sans gravité. Notre peau, ainsi que certaines parties spongieuses, sont irrigués par un système veineux de taille variable. Heurter une petite veine superficielle n’est pas rare, mais c’est sans conséquences et les saignements s’arrêtent en général après quelques minutes de compression.
Certaines zones, comme l’arcade, la narine, la langue ou certains emplacements génitaux sont plus propices aux saignements. Ceci dit, tout est question de dextérité et un perceur expérimenté en provoque rarement.

Un hématome est apparu sur la zone du piercing. Est-ce normal ?

Des hématomes peuvent apparaître suivant les individus et les endroits. Ils ne sont pas graves et disparaissent en 5 à 10 jours. Ils peuvent être provoqués par une pression trop forte de la pince pendant le piercing ou le passage dans une zone très sanguine. L’arcade sourcilière est la zone la plus sujette aux hématomes. L’application régulière de glace sur l’hématome l’aidera à disparaitre.

Quels sont les risques après cicatrisation ?

Une fois le piercing définitivement consolidé, les risques de complication sont très faibles. On s’habitue vite à la présence d’un bijou et les rares problèmes viennent surtout de chocs ou accrochages accidentels. Consultez votre pierceur en cas de réactions inflammatoires.

Puis-je changer mon bijou de pose ?

Dans tous les cas, un délai minimum de 1 mois est recommandé. Dans certaines situations et suivant l’état de cicatrisation, il est préférable d’attendre plus longtemps. Il n’y a pas de délai maximum, bien que dans certain cas un ajustement rapide de la taille ou forme d’un bijou arrangera une cicatrisation difficile.

Mon piercing n’est pas cicatrisé, puis-je enlever le bijou pour une journée ?

Il est préférable d’attendre la cicatrisation complète du piercing avant d’enlever le bijou ne serait-ce que quelques heures. Il pourrait se resserrer et cicatriser spontanément.

Mon piercing est cicatrisé, puis-je enlever le bijou pour une journée ?

Une fois le piercing cicatrisé il est possible d’enlever régulièrement le bijou, mais il est recommandé de le remettre dans les meilleurs délais. En règle générale il vaut mieux porter constamment le bijou. Le piercing, même agé de plusieurs années, aurait tendance à se rétracter, parfois rapidement. Dans tous les cas, enlever et remettre tous les jours un bijou est fortement déconseillé.

Un piercing se rebouche-t-il après cicatrisation ?

Un piercing définitivement cicatrisé ne se rebouche pas mais il se resserrera rapidement en enlevant le bijou. Au bout de quelques semaines, un piercing non élargi sera à peine visible à l’œil, mais devrait pouvoir être récupéré par un perceur expérimenté à l’aide d’un élargisseur fin. Certains piercing sont ainsi récupérés sans douleur après plus de 2 ans sans bijou.

Les bijoux sonnent-ils aux détecteurs de métaux ?

Non, leur masse n’est pas assez importante pour faire sonner les détecteurs de métaux (ex : aéroports). Votre discrétion est assurée.

Puis-je porter de l’argent dans un piercing cicatrisé ?

Cela est fortement déconseillé. L’argent est un métal oxydable qui subira dans des délais souvent rapides une usure à laquelle vous pourriez réagir (infection, rejet…)

Puis-je faire du sport ?

Cela dépendra bien sur du type de sport et de l’emplacement du piercing. Par exemple, évitez les sports de combat avec un piercing à l’arcade, même après cicatrisation, mais des sports moins violents ne poseront pas de problème. Il suffira d’attendre une semaine avant de pratiquer la plupart d’entre eux. Ceci dit, il faut prévoir une douche immédiatement après une suée abondante, éviter les frottement et pressions de vêtements de sport ou autres accessoires. Une fois le piercing cicatrisé, il ne devrait pas être gênant, mais c’est une affaire d’habitude et d’adaptation. Les mouvements de torsion, d’élongation et d’assouplissement ne poseront pas de problème.

La piscine ?

Malgré beaucoup de polémiques, la piscine n’est pas une contre-indication passé un court délai. Il faut simplement éviter de se baigner en piscine durant la période inflammatoire, les 4 première semaines environ. Dans le cas d’entraînements réguliers obligatoires durant cette période, appliquer un pansement occlusif le temps de la baignade.

Informations soins piercings

Si vous venez de réaliser votre piercing, votre pierceur vous a normalement remis une fiche de soin avec des recommandations (produits, procédure à suivre, conseils divers),
suivez-les!

*Piercing bucaux*

- se laver les dents après chaque repas.

- utilisez un bain de bouche sans alcool (éventuellement dilué) matin midi et soir.

- pour les fumeurs, rincez-vous simplement la bouche à l'eau clair après chaque cigarette.

Ayez une alimentation adaptée pendant les premiers jours : évitez de manger épicé, trop chaud, trop salé, des aliments trop durs, etc...
Pour le piercing de la langue, afin de limiter le gonflement, vous pouvez boire régulièrement de l'eau bien froide ou jus d’ananas.

*Piercings de la peau, du cartilage, et des muqueuses*

- pendant 10 jours environ (selon l'évolution de la cicatrisation de votre piercing), nettoyez avec un gel nettoyant doux (sans savon, pH neutre), bien rincer et sécher.
Puis, appliquez une solution antiseptique.

Les soins doivent être fait avec des mains propres pour le nettoyage, et du linge propre pour le séchage.
En dehors des soins, ne touchez pas votre piercing!!!

- si des dépôts de lymphes se font sur le bijou dans la journée, ce qui peut entraîner des sensations de picotements et une irritation du piercing, vous pouvez utiliser une solution physiologique pour les retirer (unidoses pratiques à garder sur soi, se trouvent dans toute para-pharmacies).
Une solution physiologique est 'neutre' et peut donc être utilisée régulièrement sans crainte.


Votre piercing a normalement été réalisé dans des conditions d'hygiène optimales, par conséquent les soins apportés n'ont pas pour but de soigner une éventuelle infection, mais ont uniquement pour but de prévenir ce risque.
Il est donc nécessaire de les appliquer soigneusement sans pour autant 'bombarder' votre piercings d'antiseptiques divers (qui à force d'applications répétées aura l'effet inverse de celui recherché!).

Suivez les conseils de votre pierceur, cependant nous sommes tous différents ! ;-) Il est donc nécessaire "d'écouter votre corps". Des signes (telle qu'une sécheresse cutanée par exemple) doivent vous alerter et vous amener à revoir les soins appliqués à votre piercing (le gel nettoyant utilisé ne convient pas, la solution antiseptique utilisée est peut-être trop 'agressive' pour votre peau, trop concentrée, les applications trop fréquentes, etc).

Il existe sur le marché de nombreux produits, gels nettoyants et solutions antiseptiques (principes actifs contenus dans ces solutions). Par conséquent, si ce que vous utilisez actuellement ne semble pas convenir il est possible d'utiliser d'autre produits, votre pierceur pourra vous conseiller
(remplacer une solution de Chlorhexidine+alcool -type Biseptine-, par une solution à base de Chlorhexidine uniquement -type Diaseptyl-, moins agressive/asséchante par exemple).

Evitez les vêtements pouvant irriter votre piercing (trop près du corps, matières synthétiques, dentelle, etc).

Bonne cicatrisation ! ;-)

Bain d’eau salé et compresse

Les compresse d’eau salé ou bain peuvent être utilisé 1 à 2 fois par jour pendant la cicatrisation et après cicatrisation si nécessaire.
L’eau salé a des propriétés cicatrisantes et est complètement naturelle.
Le corps ne s’y habitue pas comme à certains antiseptiques et crèmes.
Il ne dessèche pas la peau et est hypoallergénique.

  • Faire bouillir de l’eau puis transférer la dans un récipient adaptée.
  • Mélangée une cuillère a café de gros sel de cuisine.
  • Laisser tiédir
  • Tremper la zone concerner dans l’eau salé pendant 10 à 15 minute ou imbiber une compresse de la solution salé et compresse pendant 10 à 15 minutes.
  • Rincer a l’eau clair sans enlever le bijoux n’y le bouger.

Chéloïdes et autres excroissances

Vous avez une petite boule rouge/rose près de votre piercing, vous avez entendu parler de ces fameuses chéloïdes...
Avant toute explication, précisons que dans la grande majorité des cas il ne s'agit pas d'une chéloïde.
Vous trouverez des informations vous permettant de mieux identifier le problème et ce qu’il est possible/recommandé de faire pour vous en débarrasser.

IDENTIFIER

Tout d’abord, une « chéloïde » c’est quoi ?
- Chéloïde, nom féminin, prononciation : ké-lo-ï-d'
- Excroissance cutanée (du derme) au niveau d'une lésion
Le terme « Chéloïde » est utilisé par beaucoup, à tort, comme terme générique pour parler de petites boules situées près d'un piercing. Or, « chéloïde » est un terme médical, défini par des caractéristiques précises.

A quoi cela ressemble ?

La chéloïde se présente sous la forme d'une lésion ferme, caoutchouteuse, généralement une boule aux contours plus ou moins réguliers, ou d'un nodule brillant, fibreux. Sa couleur varie du rose au chair, ou du rouge au brun foncé pour les peaux noires. Il s'agit de tissu cicatriciel.

La chéloïde est-elle dangereuse ?

Non, une chéloïde est bénigne, non contagieuse. Cependant elle peut être accompagnée de démangeaisons, voire être douloureuse.

Pourquoi une chéloïde est-elle apparue ?

Les chéloïdes font suite à des traumatismes de la peau, le piercing en fait donc partie.
Le processus de cicatrisation de la peau fait intervenir différents phénomènes et différentes substances ; pour faire simple, il s’agit d’une production excessive de collagène.

La boule n'est pas dure/fibreuse/caoutchouteuse,
alors qu'est-ce que c'est ?

Comme nous l'avons précisé, très rares sont les cas de chéloïdes. La petite boule près de votre piercing est bien souvent une petite boule de sang ou de lymphe, un petit bouton, etc.

Pourquoi cette "boule" est-elle apparue ?

Dans le cas d’un piercing, un bijou peu adapté, un changement de bijou peu précautionneux, une tension excessive du bijou sur le tissu (position en dormant, cheveux qui s'accrochent au piercing, etc), entraînent un petit traumatisme ou une irritation, et donc ces petites boules.

SOIGNER

Identifiez bien le problème avant de chercher la solution !
On trouve sur Internet (notamment des fora consacrés au piercing) de très nombreuses "techniques" recommandées par les internautes... des plus sensées aux plus improbables ! Le traitement doit être adapté à votre problème.

Avant tout :

- Prenez conseil auprès de votre pierceur, il assure le suivi de votre piercing. Il pourra certainement identifier cette excroissance, et vous conseiller.

Comment se débarrasser d’une chéloïde identifiée ?

Il n’y a pas de remède miracle actuellement connu.

Le milieu médical recommande :

  • L'application d'une crème hydratante pour maintenir la souplesse de la peau, diminuer la rougeur et la vascularisation
  • Le massage pour casser la fibrose de la cicatrice

Si la chéloïde persiste, votre dermatologue pourra vous proposer :

  • Une crème contenant de la cortisone (sur prescription médicale)
  • Une Cryothérapie répétée
  • Une Exérèse (ablation) chirurgicale ou au laser

Attention : les traitements chirurgicaux doivent être réalisés avec la plus grande prudence, leur efficacité étant partielle, la fréquence des récidives non négligeable.

Comment se débarrasser de toute autre excroissance ?

Le conseil donné par bon nombre de pierceurs et piercés :

- Appliquer de l’eau salée, le « sérum physiologique » n’étant souvent pas suffisant car ayant une faible concentration. (spray vendu en (para)pharmacie, ex : stérimar)

Vous pouvez l'appliquer avec un coton tige, 2-3 fois par jours, après avoir nettoyé votre piercing avec un savon doux / pH neutre. Répéter l'opération jusqu'à disparition de la boule : en effet, l'eau salée peut être utilisée sur une période relativement prolongée sans aucun souci.
Cependant, traiter est une chose mais le bijou étant régulièrement la cause de ce type de problème (tensions, accrochages, etc), mettre un bijou différent et mieux adapté est préconisé. Votre pierceur saura vous conseiller.

D’autres méthodes pour traiter ces "petites boules" ? ... Attention !

Ces autres méthodes, vous les trouverez notamment, en vrac, au détour des fora, sans précision sur ce qu'elles sont censées traiter.
Souvent testées par les piercés sans pour autant avoir identifié le problème, "dans le doute, des fois que ça fonctionne"... Parfois oui, parfois non. Peu rassurant et peu concluant !
En effet, fréquenter un forum de piercing ne signifie pas avoir les connaissances nécessaires pour envisager un traitement de type médicamenteux notamment.

Vous recherchez de l'aide, gardez à l'esprit que les internautes ne peuvent identifier VOTRE problème en touchant/regardant minutieusement votre piercing et cette "petite boule", ce qui est nécessaire à tout diagnostic.


Par conséquent, il ne s’agit pas de recommandations ! Ces méthodes ne peuvent être appliquées sans un avis éclairé provenant d'une personne compétente.

Évoquassions afin que, n’ayant pu en venir à bout par les méthodes proposées ci-dessus, vous ne pensiez pas en les découvrant sur le Net que celles-ci sont les dernières trouvailles miracles en la matière ;-).

- Percer : s'il s'agit d'une chéloïde, il ne s'agit donc pas d’une ‘poche’, percer une chéloïde revient à augmenter le traumatisme et donc aggraver les choses !
- Huile essentielle d'arbre à thé, Hexomédine, Diaseptyl, Bétadine, Fucidine, Peroxyde d'hydrogène dit « eau oxygénée », ... : toutes solutions ayant des propriétés antiseptiques n’ont aucune action réelle sur une chéloïde, généralement elles assèchent le tissu, rien de plus. S'il s'agit d'une poche contenant sang/lymphe/pus, elles pourront agir... Mais, nous le répétons, attention à leur utilisation sans avis éclairé !

- Madecassol : en pharmacie sans ordonnance, crème pour « traitement local d'appoint des ulcérations cutanées », elle n’est donc en rien adaptée au traitement d’une chéloïde ou toutes autres "boules" près de votre piercing.
- Cicamosa : en (para)pharmacie, « produit de beauté » donc sans ordonnance, vendue comme « crème réparatrice/régénératrice de la peau », une crème hydratante++.

- Cicatryl : en pharmacie sans ordonnance, pommade présentée comme « associant substances antiseptiques et cicatrisantes, traitement des brûlures et des plaies »... pour prévenir les chéloïdes, mais pour une chéloïde formée, il n'y a pas de résultat probant à attendre. Pour une petite boule de lymphe/sang/pus elle pourra agir, mais il n'est pas recommandé d'appliquer une crème sur un piercing.

Vous trouverez certainement d’autres méthodes encore... à ne pas suivre sans avis préalable.

En cas de doute sur la nature de l'excroissance il est recommandé dans un premier temps d'appliquer la méthode de l'eau salée, simple et souvent efficace.